lundi 9 juillet 2018

Nouveau projet: campagne de souscription

Vous pouvez soutenir ce travail de mémoire ! 

Cliquez "Un mur gravé de mémoire(s)" pour découvrir la collecte



Ce film documentaire est un travail sur la mémoire et la résilience.

Peu de temps avant la libération de Lyon, un massacre perpétré à proximité de la ville: le 20 août 1944, à Saint-Genis-Laval, une centaine de prisonniers de Montluc meurent sous les balles de la Gestapo. Le lieu est mis sous explosifs pour effacer toute trace. A ce jour, on ignore le nombre exacte des victimes, les estimations s'accordent à 120. 
Ce drame n'a jamais été oublié, mais est peu connu en France.

En récoltant les témoignages de familles et en suivant les recherches de Monique Fillot, une habitante de Saint-Genis-Laval, le projet cherche à effacer l'annihilation intentée par les nazis.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire